THÉORIE DE L'IMPLICATION CORPORELLE

se Détendre, se Mettre en Mouvement, et se Réinventer

Le Corps . Le Corps est notre vecteur, notre vaisseau, notre enveloppe, notre carapace, notre véhicule. Il porte, transporte, renferme, soutient, notre âme, nos profondeurs, nos intériorités, nos vérités, nos potentialités, nos vulnérabilités et nos forces. Lui seul peut mettre en lumière ce que nous sommes, ce que nous voulons être ou devenir. Il est la forme, pour exprimer le fond, nos pensées, nos doutes, nos capacités, nos émotions, nos sentiments, nos créativités, nos élans vers un mieux-être, une réjouissance.

Le corps est notre atout majeur, pourtant parfois il nous joue des tours, il ne répond plus, il ne fonctionne plus, il est hors service, il est détourné,  envahi, confus, presque perdu.

Naturellement le corps est Ressource. Rien que sa présence est une ressource infinie. Parfois il devient un ennemi, son principal ennemi, et chaque jour devient difficile à vivre. Parfois il surprend, se lance vers l’inconnu, se réveille et accomplit des petits miracles. Tout est possible, dans un sens comme dans l’autre.

Quelle est la résonance du Corps, quelle est sa portée ? Et surtout y a t il un mode d’emploi pour en faire bon usage, dans cette vie là , dans celle qui est la nôtre, qui nous appartient intimement ?

Seul notre Corps peut y répondre. Par la contemplation, l’introspection, l’action, la réaction, la prise de conscience. Par la connection à soi, par l’estime de soi, la confiance, l’affirmation de soi. 

Un Corps épanoui est un corps qui s’implique dans son corps, et en son corps.

S’impliquer corporellement est une façon de devenir autonome, et surtout son propre navigateur.


L’Implication Corporelle se distingue en 3 phases, sans ordre préétabli :

  • Une phase de détente profonde, de relaxation, permettant d’accéder à son corps physique, mental et émotionnel. Se mettre en veille, en pause, stopper l’agitation mentale, et privilégier le système parasympathique.

  • Une phase de mise en mouvement, d’actions passant par le corps physique, sans occulter la conscience du moment présent. Remettre le système en état de marche, à son rythme et à son diapason.

  • Une phase de créativité, d'élan vers soi, expérimenter la nouveauté, le rapport à soi, se réinventer à travers un style, une production, un projet personnel, professionnel, familial, artistique, ou autre. Laisser jaillir l’expression de son corps, le fond, en lui donnant une forme.

 

LE CORPS NE S'OUBLIE PAS,

 

IL SE PRATIQUE.

PEGGY 

 

©2020 par peggyogart. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now